Catégories
Société

Jour de deuil national après l’attentat de Kerman

L’Iran décrète ce jeudi 4 janvier 2024 un jour de deuil national après le double attentat terroriste survenu la veille à Kerman pendant la commémoration du martyre du général Qassem Soleimani.

Un double attentat visant la population iranienne à Kerman

Deux explosions se sont produites à Kerman, mercredi 3 janvier, entraînant la mort de 89 personnes et plus de 200 blessés, selon l’Organisation des urgences iraniennes.

Source : Attentat terroriste à Kerman, on déplore des dizaines de morts (presstv.ir)

La première explosion s’est produite à 14h50 heure locale, suivie de la seconde quinze minutes plus tard. Certaines personnes furent blessées dans la panique qui suivit la première explosion. D’après l’IRNA, la première explosion a eu lieu à environ 700 mètres de la tombe du général Soleimani. Une seconde explosion s’ensuivit à un kilomètre de là.

Le mode opératoire correspond à celui de Daech, l’organisation terroriste takfiriste que l’Iran et le général Soleimani ont vaincu. Mais une assistance israélienne ou américaine n’est toutefois pas impossible à exclure. Le lieu et la date n’ont guère été choisis au hasard. Ils révèlent la volonté d’attaquer le cœur même de la population iranienne.

Un jour de deuil national décrété et des condamnations unanimes

Un jour de deuil national a été décrété ce jeudi 4 janvier en mémoire des martyrs. Le Guide de la Révolution, l’ayatollah Ali Khamenei, a réagit officiellement le soir-même en adressant un message de condoléance aux familles des victimes. Le président iranien Ebrahim Raissi a annulé sa visite officielle en Turquie prévue ce jour.

femme secouriste intervenant après l'attentat survenu à Kerman le 3 janvier 2024

Lors d’un entretien téléphonique jeudi matin avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Joseph Borrell, représentant de la politique étrangère de l’Union européenne, a condamné le double attentat terroriste. Il a exprimé ses condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au gouvernement et au peuple iraniens.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a souligné quant à lui l’importance que la communauté internationale lutte contre toutes les formes de terrorisme et a remercié Joseph Borrell pour sa compassion.

La Russie, l’Irak, l’Azerbaïdjan, le Liban, le Pakistan, la Jordanie et le sultanat d’Oman ont condamné l’attentat. Mais également le Qatar, l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, l’Irlande et la Norvège. De même que le Hezbollah et l’ayatollah irakien Ali al-Sistani qui déclare pour sa part :

« Nous présentons nos condoléances aux familles endeuillées et au noble peuple iranien pour cette tragédie amère. Et nous demandons à Dieu Tout-Puissant le pardon et la grâce divine pour les chefs martyrs et pour les blessés, un prompt rétablissement. »

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a fermement condamné les attentats, exprimant ses condoléances aux familles des victimes et au gouvernement iranien et souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *