Catégories
Géopolitique et Diplomatie

Enquête sur l’origine du terrorisme au Baloutchistan

Le 15 décembre 2023, le terrorisme frappa à nouveau dans la province iranienne de Sistan-et-Baloutchistan. Téhéran sollicite Islamabad pour renforcer la sécurité de leur frontière à la suite d’un attentat terroriste survenu à Rask.

Pas moins de onze membres des forces de police sont morts et sept autres blessés, dont certains dans un état critique. L’attaque a ciblé le quartier général de la police dans la province du Sistan-et-Baloutchistan le vendredi 15 décembre. Le groupe terroriste Jaish al-Adl, basé au Pakistan, a revendiqué la responsabilité de l’attentat.

carte du Baloutchistan

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, appelle le Pakistan à coopérer davantage afin de mettre un terme aux activités terroristes et d’assurer la sécurité le long de la frontière commune.

Monsieur Amir-Abdollahian s’est entretenu au téléphone avec son homologue pakistanais Jalil Abbas Jilani. Le ministre iranien a exprimé sa préoccupation au sujet de la situation frontalière.

Quelle origine au terrorisme dans le Baloutchistan ?

L’iranologue français, Morgan Lotz, souligne dans une enquête pour Press TV les origines du terrorisme dirigé contre l’Iran.

L’Iran et le Pakistan partagent une longue frontière terrestre, ce qui en fait une priorité pour la coopération en matière de sécurité.

La province du Sistan-et-Baloutchistan se situe au sud-est de l’Iran et est frontalière du Pakistan. Elle est régulièrement confrontée à des actes de terrorisme perpétrés par des groupes armés basés au Pakistan et dirigés par les États-Unis et l’OTAN, comme le souligne l’enquête menée par ce spécialiste des questions sécuritaires de l’Iran.

Cette région se caractérise par sa diversité ethnique, mais également ses paysages magnifiques et méconnus. Cependant, ses vastes frontières s’avèrent poreuses. Ces conditions font qu’elle est souvent utilisée par les terroristes comme une zone de transit et de planification d’attaques contre des cibles iraniennes. En renforçant leur coopération bilatérale, l’Iran et le Pakistan peuvent jouer un rôle clé dans la lutte contre le terrorisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *