Catégories
Géopolitique et Diplomatie

L’Iran met en garde contre les ingérences dans le golfe Persique

L’Iran réaffirme sa détermination à défendre son intégrité territoriale face aux ingérences et hostilités américaines dans le golfe Persique. Dans un contexte de tensions croissantes entre l’Iran et les États-Unis dans le golfe Persique, le ministre iranien de la Défense a récemment réaffirmé la volonté de l’Iran de défendre son intégrité territoriale face à toute menace extérieure.

La souveraineté nationale est pour les Iraniens un sujet très sérieux, qui fédère de plus la population autour de ses forces de défense. La volonté américaine de jouer avec la ligne rouge et de rajouter de l’huile sur le feu est indéniable. Elle est sur le plan politique et diplomatique complètement irresponsable.

Les ingérences des États-Unis dans le golfe Persique

Ces déclarations interviennent après l’annonce par le Pentagone de l’envoi de renforts militaires dans la région, notamment le contre-torpilleur USS Thomas Hudner et des avions de combat F-16 et F-35. Cette décision des États-Unis fait suite à leurs incidents récents préoccupants dans le détroit d’Hormuz, une voie maritime stratégique reliant le golfe Persique à la mer d’Oman.

Dans un entretien accordé à Press TV, l’iranologue et juriste en droit international Morgan Lotz explique la situation. Il souligne l’importance du respect de l’intégrité territoriale de l’Iran et de la non-ingérence dans les affaires intérieures du pays. Il note également l’impact de l’envoi de renforts militaires dans une zone déjà sensible, considérant que cela pourrait exacerber les tensions et provoquer des conflits régionaux.

En effet, le détroit d’Hormuz est une voie maritime stratégique par laquelle transite une grande partie du commerce mondial du pétrole. Toute perturbation de ce flux aurait des conséquences économiques majeures et pourrait déstabiliser l’ensemble de la région.

Il est essentiel que les États-Unis respectent le droit international et cessent leurs ingérences dans le golfe Persique, de même que leur politique de sanctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *