Catégories
Qassem Soleimani

Qassem Soleimani : un portrait intime (6/10)

Découvrez l’épisode 6 de la série Qâsem Soleimâni : un portrait intime, recueil de récits du comportement et de l’école du martyr Qassem Soleimani.

En partenariat avec

Le Chiisme L’école des Ahl al-Bayt

Ces courts-métrages intitulés Recueil de récits du comportement et de l’école du martyr Qâsem Soleimâni présentent des anecdotes de la vie du général Qassem Soleimani qui tiennent lieu d’enseignement sur son comportement et témoignent sur sa personnalité.

Soleimani était conscient des injustices qui régnaient dans le monde et de la souffrance des populations vulnérables. Il considérait que la lutte pour les droits et la justice était une partie intégrante de son devoir envers son pays, mais également un devoir religieux.

Portrait intime (6/10) : Soleimani, l’amoureux de la justice

L’une des manifestations de la compassion de Soleimani était son soutien aux groupes de résistance qui luttent contre l’oppression et le terrorisme. Pour lui, il s’agissait de rendre justice aux opprimés. Mais également de les soutenir dans leur quête de dignité et de liberté.

En Irak, en Syrie et au Liban, Soleimani était impliqué dans des actions humanitaires. Notamment en fournissant une aide médicale et alimentaire aux populations affectées par les conflits. Sa compassion pour les personnes déplacées et souffrantes était évidente dans ses actions et son engagement.

Qassem Soleimani portrait d'un amoureux de la justice

Soleimani était connu pour sa capacité à communiquer avec les communautés locales et établir des liens étroits avec elles. Il écoutait attentivement leurs préoccupations et cherchait des moyens de les soutenir. Sa volonté de comprendre et d’aider les personnes qu’il rencontrait était un témoignage de sa compassion authentique et de son désir de soulager leurs souffrances.

Il est important de noter que Soleimani n’était pas seulement compatissant envers les populations locales. Il a également manifesté sa compassion envers les ennemis capturés. Au cours de la guerre imposée à l’Iran par l’Irak (1980-1988), il ordonnait de traiter les prisonniers de guerre irakiens avec respect et humanité, en contraste avec les brutalités infligées aux Iraniens.

L’assassinat de Soleimani fut un coup dur pour les nombreux opprimés et déshérités du monde entier. Sa compassion et son soutien envers les plus faibles ont été une source d’inspiration pour de nombreuses personnes. Les amoureux de la justice ont perdu un défenseur puissant et bienveillant. Mais son esprit demeure toutefois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *