Catégories
Géopolitique et Diplomatie

La dissuasion comme doctrine de défense iranienne

Conformément à son rôle de protectrice du pays, l’armée iranienne développe sa doctrine de défense basée sur la dissuasion. Dans le cadre d’un exercice, le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a déployé dans le golfe Persique des équipements de pointe, notamment des Bavar 2 et des drones maritimes équipés d’intelligence artificielle.

Pour mieux comprendre l’importance de ces exercices et leur impact sur la région, l’iranologue français Morgan Lotz souligne au micro de Press TV l’importance de ces exercices pour la défense du pays et la sécurité de la région.

La dissuasion, un élément essentiel de la doctrine de défense iranienne

L’exercice de la Marine du CGRI a débuté le 2 août dans le golfe Persique. Ce déploiement a mis en valeur les capacités de défense développées par l’industrie iranienne. Des navires et des drones maritimes télécommandés avec intelligence artificielle furent utilisés pour détruire des cibles prédéterminées avec une précision extrême.

La doctrine militaire établit les principes qui guide une action vers le succès. Destinée au stratège responsable de la planification afin de lui fournir les clés essentielles pour réussir, sa finalité est d’apporter une efficacité opérationnelle. Ces principes sont formulés en se basant sur les enseignements tirés des expériences passées. Mais également en menant des études prospectives et en suivant les évolutions des capacités militaires. Les positions adoptées par les alliés sur le même sujet sont elles aussi un facteurs intéressant.

La dissuasion consiste à faire peser une menace à l’adversaire, afin de l’empêcher d’entreprendre une action indésirable. Cela soit en le dissuadant par des représailles, soit en lui faisant comprendre que ses objectifs sont voués à l’échec. Cette définition simplifiée conduit souvent à la conclusion qu’une démonstration suffisante de force est nécessaire pour dissuader l’adversaire de passer à l’action. Tant que les deux parties agissent de manière rationnelle en évaluant les coûts et les avantages et qu’aucune d’entre elle n’est suicidaire, elles s’abstiendront donc d’engager des actions militaires.

L’Iran, une puissance militaire mais avant tout diplomatique

L’Iran a toujours promu le dialogue et la coopération pour assurer la sécurité et les intérêts communs des pays de la région. Cette politique va de pair avec un ferme refus de toute ingérence étrangère sans renoncer à promouvoir une politique de bon voisinage.

Ces exercices illustrent l’engagement de l’Iran à développer ses propres technologies de défense, indépendamment des pressions et des sanctions internationales. Les efforts nationaux se concentrent notamment sur les moyens de parvenir à la souveraineté dans les domaines stratégiques. Le pays cherche avant tout à être autonome et capable de se défendre contre toute menace potentielle. L’Iran a le droit de se défendre, et cela en conformité avec le droit international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *