Catégories
Géopolitique et Diplomatie Histoire

Aperçu géostratégique du territoire iranien

Situé en Asie du sud-ouest, le territoire iranien s’avère complexe : en effet, la géographie d’un pays ordonne sa politique et sa stratégie dans tous les domaines : défense, économie, infrastructure, développement, etc. La géostratégie est une discipline qui étudie les informations stratégiques découlant de la géographie physique, économique et démographique.

Une géographie particulière, un défi stratégique

L’Iran possède une identité géographique unique. D’abord en raison de son relief distinctif, qui le différencie des plaines voisines de la Mésopotamie et de l’Indus. Ensuite à cause de son climat intermédiaire entre le milieu tropical des rives de l’océan Indien et les traits continentaux propres à l’Asie centrale. Enfin à ses divers milieux naturels comprenant des montagnes, des piémonts irrigués et des déserts.

territoire iranien empire achéménide

Cette identité le place au carrefour de plusieurs grands espaces civilisationnels. L’Iran est entouré par les mondes indien, arabe et turc, ce qui enrichit encore davantage sa diversité culturelle et historique. Les contrastes entre les hautes terres afghanes et caucasiennes ainsi que les vastes étendues désertiques et steppiques de l’Asie centrale ajoutent à la fascinante mosaïque géographique de l’Iran, faisant de ce pays un lieu d’échanges et de rencontres entre différentes influences et traditions.

Iran carte empire sassanide

En dépit de sa proximité avec l’océan Indien, l’Iran n’a que peu exploité cette opportunité tout au long de son histoire. Les flottes achéménides ou sassanides ne saisirent aucunement le rôle majeur que leur conférait sa géographie. En effet, lors de ses périodes d’apogée successives, l’Iran est demeuré principalement un empire continental, capable d’étendre son influence vers l’ouest, le nord et l’est.

Expansion de l’islam sous la dynastie des Omeyyades (661-750).

À l’époque achéménide durant laquelle Cambyse soumettait l’Égypte et les armées de Darius et Xerxès menaçaient Athènes, la puissance du Grand Roi se projetait au-delà de l’Indus. Ce sont donc les terres et les conquêtes continentales qui ont marqué les grandes périodes glorieuses de l’histoire de l’Iran. À l’inverse, son potentiel maritime restait en grande partie inexploité.

Le territoire iranien confronté aux invasions

En comparaison des vastes empires qui les précédèrent, les Sassanides et les Safavides gouvernèrent un territoire iranien relativement restreint. Cependant, l’empire créé au IIIème siècle par Ardashir perdura pendant plus de quatre siècles. L’Iran connut également des périodes de confrontations avec plusieurs menaces, certaines s’avérant mortelles. Les Macédoniens et les Grecs d’Alexandre, les Romains, les Byzantins et les Arabes furent en leurs temps des adversaires redoutables.

Asie mongole
L’Asie occidentale après la conquête mongole (XIIIème-XIVème siècles).

L’ancienne Perse dut également faire face aux Turcs, aux Mongols, aux Turkmènes, aux Ottomans, sans oublier les Afghans. Les deux derniers siècles virent la Russie, l’Angleterre et enfin les États-Unis remettre en question l’indépendance fièrement revendiquée de l’Iran. Malgré ses nombreux défis historiques, l’Iran a su préserver une identité forte et résiliente.

L’empire de Tamerlan (1336-1405)

En tant qu’étape naturelle pour l’empire des tsars ou la puissance soviétique dans leur progression vers les eaux chaudes, l’Iran a toujours été contrôlé par l’Angleterre qui cherchait à garantir la sécurité de sa route des Indes et à exploiter le pétrole découvert à Abadan. Pendant la guerre froide, l’Iran agissait en tant que « gendarme du Golfe » pour le compte des États-Unis d’Amérique. En raison de cette position stratégique, l’Iran fut toujours l’objet des ambitions des grandes puissances régionales et mondiales.

territoire iranien au cœur du Grand Jeu
L’Iran et le « Grand Jeu » des Britanniques et des Russes (XIXème-début XXème siècles).

Cette situation particulière et la mémoire des épreuves du passé expliquent probablement la vitalité du nationalisme iranien qui se manifeste aujourd’hui par une volonté d’indépendance et de puissance. La dynamique géopolitique de la région a donc profondément influencé le développement de l’Iran en tant qu’acteur majeur dans la politique mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *